ARDENOME

ANCIEN GRENIER À SEL

L'Ardenome est un lieu d'innovation et de création

dédié à l'art des nouveaux média.

En 2018, le fonds de dotation EDIS crée l'Ardenome (acronyme de l'Art des Nouveaux Média) et transforme l'ancien Grenier à sel en lieu culturel. 

L'attention particulière portée aux nouvelles formes artistiques confère à l'Ardenome sa place en tant qu'humanité numérique, domaine de recherche, d’enseignement et d’ingénierie au croisement de l’informatique, des arts, des lettres et des sciences (fondamentales, humaines et sociales). Les humanités numériques s’enracinent d’une façon explicite dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir.   

La programmation de l'Ardenome s'adresse à tous les publics dans un esprit convivial pour visiter une exposition, voir une performance, assister à une conférence ou participer à un atelier.

L'Ardenome soutient aussi le développement de projets par l'accueil d'artistes en résidence de création. ​​

Le modèle économique de l'Ardenome repose aujourd'hui uniquement sur le soutien financier du fonds de dotation EDIS présidé par Régis Roquette principal donateur et philanthrope.

HISTOIRE & PATRIMOINE

Situé à proximité immédiate du Palais des Papes et du Pont d'Avignon, le long des remparts de la ville, l’ancien Grenier à sel d’Avignon a connu plusieurs vies, sans jamais disparaître. C’est l'un des plus anciens bâtiments de la ville dont l’origine remonte à 1363 sous la forme d’un premier bâtiment de stockage du sel construit au même emplacement. Plusieurs fois démoli et rebâti, le dernier remaniement est l’œuvre de l’architecte Jean-Ange Brun en 1758 qui signa quelques années auparavant la Chapelle de l’Oratoire à Avignon.

À l’instar de nombreux Greniers à sel en France, ce bâtiment fut vendu après la révolution comme bien national à des particuliers. Classé monument historique en 1984, il fait l’objet en 1989 d’une restauration par l'architecte Jean-Michel Wilmotte qui reçoit à cette occasion le Prix “Europa Nostra”, distinguant une des opérations de conservation du patrimoine européen les plus remarquables.

Lieu hautement symbolique, le Grenier à sel nous rappelle l’importance du sel dans la vie économique de la cité. Denrée vitale jusqu'au XIXème siècle, il faisait l’objet depuis le Moyen-Âge d'un monopole royal.

Les villes tiraient d’importants revenus de son commerce et le Roi, sous l’Ancien régime, prélevait ses richesses en se servant directement sur la production du pays. Le Grenier à sel servait donc à entreposer du sel pour qu'y soit prélevée la gabelle, un impôt aboli juste après la Révolution française en 1790 mais définitivement supprimé en 1945.

SOUTENIR | PRIVATISATION

 

L'Ardenome est un lieu d'innovation et de création dédié à l'art des nouveaux média,

créé et financé par le fonds de dotation EDIS

2, rue du Rempart St Lazare - 84000 Avignon

accueil[at]ardenome.fr

T 04 32 74 05 31

© 2018 ARDENOME 

Mentions légales

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Vimeo Icône