HEADER_PAGE_BRETEZ.jpg

BRETEZ

MYLÈNE PARDOEN

Du 9 au 25 juillet (fermé le 20 et 21 juillet) — 7j/7j de 14H00 à 18H00 — tous publics

Entrée libre

Réservation conseillée — durée de la visite  20 min. — 04 32 74 05 31 — mediation@ardenome.fr

Venez vivre une plongée tout à fait exceptionnelle dans l’histoire sonore du quartier du grand Châtelet à Paris au milieu du XVIIIème siècle. Un Paris comme vous ne l’avez jamais entendu, saisi dans une vie quotidienne aussi bruyante qu’aujourd’hui, du marché aux volailles du pont au change aux grattoirs des tanneurs de la rue Pelleterie. Au sol, des artisans frappent sur leurs enclumes à grands coups de marteaux, les marchands hurlent pour faire la promotion de leurs produits, et les roues des voitures cahotent sur des pavés inégaux.

Ce cœur de la capitale, artisanal et commerçant, résonne ici fortement avec l’histoire du Grenier à sel d’Avignon, haut lieu du commerce du sel et des échanges, dont la pleine activité se situe à la même époque. 

Au total, 70 tableaux sonores, tous composés de sons naturels captés sur d’authentiques engins anciens ou recréés à partir de descriptions de l’époque.

Cette reconstitution vivante et unique repose sur une forte interdisciplinarité et de multiples interactions entre les sciences humaines, l’ingénierie et les technologies de l’information et de la communication. 

Archéologue, musicologue, chercheure à l’Institut des Sciences de l’Homme (ISH), chercheure associée  au CNRS, Mylène Pardoen coordonne le projet Bretez (labellisé IMU), une reconstitution immersive de l’atmosphère sonore de Paris au 18e siècle. Mylène est également membre du studio IMU Expériences sensibles & recherche urbaine et partenaire académique du projet IMU « SOUNDCITYVE" – Archéologie du paysage sonore : pour une restitution sensible des sons d’hier dans la Ville de Lyon »  (AAP IMU 2017).

 

Mylène Pardoen est une des pionnières de l’Archéologie du paysage sonore. Son travail consiste à pister les traces sonores sur tous types de documents, puis à les analyser afin de comprendre les articulations, les rythmes et les porosités qui existent. Dans une ultime étape, l’archéologue propose des restitutions (des modèles virtuels) en s’appuyant sur des enregistrements de sons réels – des sons du passé encore présents de nos jours.

SOUTENIR | PRIVATISATION

 

Ardenome est un lieu d'innovation et de création dédié à l'art des nouveaux média,

créé et financé par le fonds de dotation EDIS

2, rue du Rempart St Lazare - 84000 Avignon

accueil[at]ardenome.fr

T 04 32 74 05 31

© 2018 ARDENOME 

Mentions légales

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Vimeo Icône
  • CHAÎNE EDIS/ARDENOME